Communiqués Voie professionnelle 1er degré Non-titulaires Vie scolaire (AED, AP, CPE...) Service santé-social : AS, infirmière Echo des bahuts Collège Lycées généraux et technologiques Personnels adminsitratifs

 Coronavirus : Information pratique gestion de crise

 

Suite aux annonces d’E. Macron hier soir nous avons interpellé le rectorat quant à la gestion de la crise sur notre académie.

Le ministère doit envoyer rapidement un courrier aux agent.es pour définir exactement tout cela et sortir d’un bazar inorganisé qui a stressé notre communauté éducative. A ce sujet vous pouvez lire notre communiqué.

Nous prenons nos responsabilités vue la gravité de la situation et nous avons décidé de limiter au maximum notre activité en présentiel afin de ne pas mettre en danger les camarades dans leurs activités syndicales :

- suspension des réunions syndicales sur l’Académie, y compris les formations comme celle du 17 mars, votre syndicat départemental vous tiendra au courant pour la suite
- la manifestation de demain « agissons ensemble pour le climat ! » est annulée

Information pratique gestion de crise coronavirus sur l’académie :

Les établissements et écoles ne sont pas fermés comme annoncé hier par E. Macron, mais c’est l’accueil des élèves qui est arrêté à partir de lundi. Ce qui n’est pas tout à fait la même chose en termes de conséquences pour les agent.es comme nous l’avons indiqué au rectorat. Cela va susciter des incompréhensions et des tensions sur le terrain, faites nous remonter vos problématiques !

Concrètement il est donc possible lundi que des chef.fes d’établissement ou IEN organisent des réunions pour la mise en place de la continuité pédagogique avec les enseignant.es, mais pas plus. Ensuite c’est seulement des agent.es administratif.tives qui seront sur place et les directions.

Les collègues ayant des enfants de moins de 16 ans où en situation de handicap de moins de 18 ans ou en situation de santé fragile peuvent en être dispensé.es en passant un coup de fil à leur établissement et en envoyant un attestation médicale pour les dernièr.es.

Nous avons insisté sur la demande d’E. Macron dans son discours d’hier soir de ne pas utiliser les transports en commun et de rester au maximum chez soi. Les collègues avec beaucoup de déplacements en transport en commun ne sont pas indispensables dans ces réunions et peuvent se signaler à leur direction qui leur enverra des comptes-rendus pour la mise en place de la continuité pédagogique.

Il n’y aura aucun impact sur les salaires. Sauf les HSE non effectuées ne seront pas payées, ce qui est normal.

Point important : il va nous falloir accueillir les enfants des personnels soignants. D’où le besoin de personnel sur place. Ces enfants seront accueillis sur justificatif et dans leur établissement habituel dès lundi matin, cet accueil qui doit être organisé par groupes ne devant pas dépasser 10 élèves par classe. Cela relève de notre mission de service public afin que les hôpitaux puissent soigner au mieux les malades. Il est important que la solidarité soit présente dans les équipes afin que ce ne soit pas toujours les mêmes collègues qui assurent cette mission. Pour l’instant ce point n’est pas très défini, et vous pourrez être contacté.e la semaine prochaine.

Autant cette mission est indispensable, autant nous avons insisté auprès du rectorat sur le fait qu’il y a d’autres choses qui le sont beaucoup moins, comme les conseils de classe, les remises de bulletins qui pouvaient tout à fait se faire à distance sans réunion physique. Le rectorat semble en accord avec nous et va lister les procédures indispensables, et communiquer dans ce sens auprès des directions. Si les collègues ne veulent pas participer aux conseils de classe et le font sous forme de télétravail c’est tout à fait acceptable, on peut tout à fait se passer de remise de bulletin pour ce trimestre. De la même façon les JPO sont annulées.

Concernant les PFMP, si les élèves en sont en milieu scolaire ou médical elles sont arrêtées, dans une entreprise qui a mis en place le télétravail également, sinon pour le reste elle continuent. Il y aura des dérogations cette année pour les manques de journées de stage.

Prenez soin de vous pour repartir encore plus fort.es dans nos combats pour défendre les services publics et notre modèle société solidaire qui apparait bien aujourd’hui la seule solution contre cette pandémie.