Communiqués Voie professionnelle Lycées généraux et technologiques Interpro

 Communiqué sur la mobilisation lycéenne dans le 93

 

Notre département connaît actuellement un mouvement lycéen d’une ampleur inédite. Ce mouvement se fait parfois avec des violences importantes. La gestion de cette situation par le rectorat accentue les tensions. Les chefs d’établissement qui tentent de débloquer l’accès aux lycées en se confrontant aux manifestant·es, la mise en place de plan de confinement crées dans le cadre des attaques terroristes, les menaces de conseils de discipline à l’encontre des élèves sont des mauvaises réponses. Pour la CGT Educ’action 93, il est urgent de faire baisser ces tensions qui engendrent des violences. Cela implique de laisser les mobilisations suivre leurs cours, reconnaître la légitimité de ce mouvement et de ses revendications, et de favoriser les cadres de la discussion entre les élèves. La meilleure façon de limiter ces phénomènes est d’accentuer notre présence devant les établissements aux côtés des élèves.

La CGT dénonce les violences policières commises à l’encontre des manifestant·es dans un communiqué commun avec les syndicats lycéens l’UNL et l’UNL SD accessible ici.

Cette mobilisation est positive pour la dynamique de luttes contre les réformes du lycée et Parcours Sup. Ce mouvement lycéen fait écho au climat social général de mobilisation contre la politique du gouvernement.

Un appel à des blocages est d’ores-et-déjà lancé pour vendredi 7 décembre par l’UNL et cet appel est fortement repris sur les réseaux sociaux. Un rendez-vous est donné aux lycéen·nes à 7h devant les lycées pour des blocages, il est important que les personnels soient présents devant les établissements au côté des élèves. Une manifestation est prévue à 11h à Stalingrad.

La CGT Educ’action a déposé un préavis de grève pour vendredi et pour toute la semaine prochaine. Il appartient aux équipes des établissements de s’en saisir pour construire la grève contre les réformes en cours dans les lycées. 2600 postes seront supprimés à la rentrée, les réformes du lycée accentuent les inégalités sociales, nous devons gagner le retrait de ces projets. Le gel des salaires et des pensions, le développement de la précarité provoquent une colère profonde.

Nous devons désormais travailler à la convergence des mobilisations en cours en commençant par mobiliser notre secteur, l’Éducation nationale. Localement des discussions doivent avoir lieu dans les établissements sur les réformes en cours et la situation générale. La confédération CGT appelle à la grève le vendredi 14 décembre pour l’augmentation des salaires, des pensions à l’occasion de la journée de négociation du SMIC. Déjà les fédérations CGT et FO des transports routiers appellent à une grève illimitée à partir du 9 décembre 22h.

La semaine prochaine les unions locales organisent des diffusions de tracts partout sur l’augmentation des salaires, pour y participer prenez contact avec l’union locale CGT de votre ville (le matériel de la campagne salaire est accessible ici). Pour contacter ton UL : cliquer sur le lien ici.