Tracts Interpro 1er degré Voie professionnelle Lycées généraux et technologiques

 Le 22 mai : tous et toutes dans la grève ! Dès le 17 mai en AG !

 

Après la casse du code du travail, parallèlement aux attaques contre les privé·es d’emploi et en préparant la destruction de notre système de retraites, le gouvernement s’attaque aux services publics et aux statuts des personnels qui assurent leurs missions.

Affiche d’appel à l’AG de l’éducation du 17 mai 2018

Le gouvernement mène la même politique contre l’ensemble des services publics.
D’ores-et-déjà, dans le cadre de son plan CAP 2022, il prévoit d’abandonner certaines missions au bénéfice du privé. Quant aux fonctionnaires, le document gouvernemental « Refonder le contrat social avec les agents publics » annonce une casse du statut général de la Fonction publique à travers 4 chantiers :

Affiche grève le 22 mai


- Généraliser le recours aux contractuel·les en lieu et place des titulaires. C’est précariser l’ensemble des personnels, les non titulaires bien sûr mais aussi les titulaires comme cela s’est fait à France Télécom et à la poste et comme cela se ferait à la SNCF.

- Généraliser le salaire « au mérite ». C’est permettre d’augmenter une minorité, selon le bon vouloir de la hiérarchie, au détriment de la progression de salaire d’une large majorité.

- Supprimer les CHST et réduire les champs de compétences des commissions paritaires. C’est abandonner tout contrôle des représentant·es élu·es des personnels sur les mutations, les promotions, congés formation…et laisser les personnels face à l’arbitraire de l’administration.

- Dans le cadre des 120 000 suppressions de postes annoncés, mettre en place des « plans collectifs de départ volontaires ». C’est profiter de l’usure des personnels face à la dégradation des conditions de travail et au gel des salaires pour « dégraisser »…et dégrader les services publics et les conditions de travail de celles et ceux qui restent.

Tract printemps des mobilisations


Dans l’éducation : les raisons de la colère !

Les raisons sont nombreuses dans l’éducation de se mobiliser :
- loi ORE instaurant la sélection à l’université ;
- réforme des voies générale et technologique du lycée ;
- réforme annoncée de la voie pro du lycée ;
- injonctions pédagogiques du Ministre dans le 1er degré...

Tract spécial réforme de la voie pro du lycée
Tract spécial 1er degré
Tract spécial réforme du lycée