Tracts Lycées généraux et technologiques Salaires, indemnités... Voie professionnelle Collège

 Tract de rentrée de la CGT Educ’Action

 

Depuis son accession au pouvoir, Emmanuel Macron impose des réformes qui remettent en cause nos acquis et menacent la cohésion de notre société. Après le Code du travail, la Sécurité sociale, l’assurance chômage, c’est la Fonction publique qui est en train de subir une attaque sans précédent.

La loi de transformation de la Fonction publique votée au mois de juillet 2019, change les principes sur lesquels a été construit le statut général des fonctionnaires de 1946.

Malgré la multiplication des oppositions et le malaise social provoqué par sa politique,
Emmanuel Macron garde les mêmes orientations. Il a confirmé son intention d’engager une réforme des retraites par points. Elles ne seront plus calculées sur le salaire des 6 derniers mois pour les fonctionnaires, mais sur l’ensemble de la carrière
en intégrant les primes.

Les personnels de l’Éducation nationale seront doublement pénalisés, d’abord parce que le système de retraite par points constitue une régression en rupture avec le système actuel pour tou•tes les salarié•es, mais aussi en raison de la faiblesse de leurs salaires et du montant de leurs primes.

Un•e enseignant•e, pour une carrière complète, pourrait perdre plusieurs centaines d’euros s’il ou elle ne se résigne pas à travailler plus longtemps, sans pour autant prévoir le montant précis de sa pension, fluctuant avec la valeur du point.

La mise en place d’un tel système représenterait une régression sociale majeure pour la population. Sur un sujet aussi important, face à un gouvernement qui n’a aucune intention de dialoguer ni d’infléchir sa politique, il faut construire un rapport de force à la hauteur de ces enjeux.

La construction de luttes dans la durée est la seule façon de contraindre ce gouvernement à renoncer à ses projets néfastes et à écouter les revendications
des personnels en matière de salaire, de conditions de travail et de retraite.

Dès la rentrée, participons largement aux assemblées générales et réunions syndicales qui ne manqueront pas d’être organisées afin de construire les suites de la mobilisation. D’ores et déjà, la CGT appelle à une journée d’action interprofessionnelle pour défendre notre système de retraite par répartition et imposer d’autres choix !

SOMMAIRE
1- Edito
2- Lycées : une rentrée sous tension
Voie pro : la casse de la voie professionnelle
3- Loi Fonction publique
4- Une rentrée offensive avec la CGT

Tract de rentrée de la CGT Educ’Action