Communiqués Echo des bahuts

 Droit de retrait au lycée Cendrars de Sevran : courrier des personnels

 

Monsieur le Recteur,

Nous, enseignant.e.s du lycée Blaise Cendrars réuni.e.s en Assemblée Générale ce jeudi 18 mars, faisons état d’une situation sanitaire alarmante dans notre établissement. En effet, nous comptons :
- 7 classes concernées par la présence d’au moins un cas positif avéré à un variant du covid, parmi lesquelles 3 sont en éviction pour une semaine car elles comptent plus de 2 cas avérés ;
- 1 cas positif avéré parmi l’équipe d’AED, ce qui a provoqué l’éviction de toute l’équipe : la sécurité des élèves n’est plus assurée ;
- 8 cas positifs avérés parmi les enseignant.e.s, qui ont été contaminé.e.s sur le lieu de travail, et 15 cas contacts à ce jour : un tiers des enseignant.e.s est absent.

En effet, les chiffres ne cessent d’augmenter : ils ont doublé en une journée. Il est clair que beaucoup de cas contacts ou de cas positifs, parmi les personnels de l’établissement comme parmi les élèves, s’ignorent et risquent de propager le virus à leur insu, malgré les gestes barrières (repas, proximité, conseils de classe en petite salle, toilettes, travaux de groupe et manipulations dans certaines classes).

Contrairement aux engagements pris par le gouvernement, aucun dépistage n’a été proposé dans l’établissement. Nous signalons que les masques distribués sont largement insuffisants, tant en quantité qu’en qualité (aucun masque FFP2 n’a été fourni par les autorités compétentes, alors même que le variant anglais circule massivement).

Il y a un an jour pour jour, notre établissement se trouvait dans une situation similaire. De nombreux cas chez les élèves, une classe en éviction, nous avions demandé à l’époque une fermeture de l’établissement auprès du Rectorat et du DASEN. Cela nous avait été refusé au prétexte que notre sécurité était assurée au sein du lycée. Une semaine plus tard, le président annonçait un confinement sur l’ensemble du territoire. Avez-vous appris de vos erreurs ?

Aujourd’hui, à nouveau, nous nous sentons en danger dans l’exercice de nos fonctions et nous mettons en danger les élèves, leurs familles et nos proches. Nous exigeons donc la fermeture du lycée pour une durée d’une semaine minimum et un dépistage massif, des personnels comme des élèves, avant la réouverture.

Par conséquent, nous faisons valoir, ce jeudi 18 mars, notre droit de retrait, et ne prenons pas nos élèves en cours aujourd’hui. Nous nous autorisons à reconduire notre mouvement demain si aucune décision suffisante n’était prise.

Les personnels d’enseignement du lycée Blaise Cendrars de Sevran.
Soutenus par les sections syndicales SNES-FSU , Sud Education, CGT Educ’Action.

Communiqué lycée Blaise Cendrars