Tracts Voie professionnelle

 La voie pro mobilisée le 27 janvier !

 

La forte mobilisation du 13 janvier a montré que les besoins dans l’éducation sont immenses. Au-delà des revendications sanitaires, la question des postes et des embauches reste cruciale :

En décembre 2021, il restait à notre connaissance encore 37 postes non pourvus dans les lycées professionnels du 93. Ces non-remplacements pénalisent davantage un département bien en peine : les élèves de Seine-Saint-Denis perdent en moyenne un an sur leur scolarité.

A cela s’ajoute l’absence de personnels santé-sociaux. En octobre, 50 postes d’infirmières scolaires n’étaient pas pourvus, et 22 établissements du secondaire étaient sans assistante sociale ; sans compter les dizaines de postes qu’il faudra ouvrir afin de répondre aux besoins.

Pour renforcer l’attractivité du métier, pas de secret : revalorisation salariale et amélioration des conditions de travail ! Nous continuons à exiger l’abrogation de la réforme Blanquer, ce plan social qui ne dit pas son nom : nous exigeons un vrai plan d’urgence pour le 93 !

La solution du gouvernement, c’est l’apprentissage. Des milliards d’euros offerts aux entreprises au détriment du lycée professionnel. Pour la CGT Educ’action 93, le lycée professionnel est l’unique solution qui offre, à l’ensemble des jeunes, une insertion professionnelle à long terme et la poursuite d’étude avec des diplômes.

Nous avons fait reculer Blanquer le 13 janvier ,LE 27 JANVIER, AUX CÔTÉS DE L’ENSEMBLE DE LA FONCTION PUBLIQUE, EXIGEONS :

- L’abrogation de la réforme, suppression des dispositifs (chef-d’oeuvre et co-intervention) et restitution des heures disciplinaires.
- La revalorisation salariale immédiate de 400 €, hausse de la valeur du point d’indice et des grilles indiciaires.
- La titularisation immédiate de tou·tes les contractuel·les sans conditions de concours ni de nationalité.
- La réduction des effectifs : 20 élèves par classe en Bac pro et 12 en CAP ; des moyens pour dédoubler.

Communiqué lycée pros