Documents CT sur les moyens Service santé-social : AS, infirmière

 Postes assistantes sociales : toujours moins...

 

Pour la rentrée de septembre 2018, aucune création de poste d’assistante sociale au niveau national comme pour les infirmières et les CPE. Cette situation est inacceptable ! Les As scolaires sont aujourd’hui de plus en plus confrontées à des situations de familles et d’élèves qui se précarisent et de plus en plus complexes (ex : mineurs isolés, fin des contrats jeunes majeurs etc). A une charge de travail qui ne fait que s’accroitre : nouvelles missions avec notamment l’intervention dans le 1er degré, participation du SSFE dans le cadre de l’évaluation partagée.
Le gouvernement et notre ministère ne peuvent continuer à mettre en avant certaines priorités comme le dédoublement des classes de CP dans les REP+ depuis septembre dernier ce qui sera étendu aux classes de CE1 à la prochaine rentrée, et dans le même temps ne créer aucun poste d’AS et supprimer des postes d’enseignants !!!!.. Comment peut-il continuer à affirmer sa volonté de lutter contre les inégalités sociales et scolaires et dans le même temps refuser de mettre en œuvre les moyens humains indispensables pour assurer la réussite de tous les élèves que nous accompagnons au quotidien. Le gouvernement doit se donner les moyens de ses « ambitions » avec des créations de postes.
Lors des trois GT la CGT Educ’action a demandé que la question des rompus de temps partiels et celle des postes alloués au 1er degré soit mise en débat. Ce sont en effet les seules possibilités pour « récupérer » des moyens en terme de postes. Sur la question des rompus de temps partiel (qui sont des moyens existants et pas utilisés pour notre corps), il est bien entendu que ce n’est pas une solution satisfaisante puisque se retrouveront sur ces postes des collègues contractuelles. Quant aux postes fléchés 1er degré, la CGT demande qu’ils soient utilisés pour le 2nd degré. Nous avons rappelé notre opposition, non pas à l’intervention du service social dans le 1er degré, mais à notre intervention dans ces conditions.
La CGT éduc’action, organisation majoritaire dans le corps des AS, ne peut se satisfaire de la situation et revendique des créations massives de postes pour les élèves, leurs familles et les personnels pour :
-  La mise en place d’un véritable service social dans le premier degré,
-  Que les élèves et leur famille puissent bénéficier d’un accompagnement social de qualité, sur le long terme et sur tous les établissements (collèges, lycées généraux et technologiques, LEP),
-  Que les AS aient des conditions de travail ne les amenant pas à des situations de grande souffrance.
La CGT Educ’action continuera dans l’unité à construire les mobilisations pour défendre un service public d’éducation garantissant la réussite de toutes et tous.

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu du groupe de travail sur les postes du 93.

Compte rendu du groupe de travail 93