Communiqués Service santé-social : AS, infirmière

 Service social : la CGT Educ’Action interpelle le DASEN !

 

Objet : situation du service social en faveur des élèves de la Seine-Saint-Denis

Monsieur,

Nous souhaitons vous interpeller sur la situation préoccupante du service social en faveur des élèves de la Seine-Saint-Denis. En effet Madame Chiozem, conseillère technique départementale est absente depuis la fin du mois de juin et n’est à ce jour pas remplacée. Ce non remplacement génère des conséquences sur le fonctionnement propre du service et sur les conditions des personnels qu’ils soient CTSS, ASSAE ou administratifs, telles que :

-  Surcharge de travail pour les CT adjointes qui doivent palier aux missions de la CTD au détriment de leurs propres missions,
-  Difficulté pour les assistantes sociales de recevoir les conseils techniques attendus au moment voulu, de ce fait certaines professionnelles en viennent à ne plus appeler le service en dehors de situations urgentes,
-  Impact sur l’intervention sociale auprès des élèves et de leur famille d’autant plus qu’aujourd’hui les situations sociales auxquelles sont confrontées les ASSAE sont de plus en plus complexes et dégradées.

A cela s’ajoute une rentrée qui s’est faite dans des conditions inédites. En effet, une quinzaine de postes d’assistant-e-s sociaux-ales scolaires étaient non pourvus au 2 septembre. Sans compter les 4 établissements qui ne bénéficient plus de service social, ce qui induit la mise en place d’un réseau.
Cette situation est incompréhensible au vu des difficultés sociales que rencontrent un nombre croissant d’élèves et de leur famille, de l’accent mis sur la nécessité de prendre en compte les situations de grande pauvreté, d’où un besoin des équipes pédagogiques en matière de conseils sociaux.
Cela a notamment pour conséquence des droits qui ne seront pas ouverts pour les élèves, comme par exemple le droit aux bourses ou encore aux chèques de la réussite pour les élèves de 6ème. En effet beaucoup de familles n’ayant pas accès à internet ou ne comprenant pas les démarches à effectuer se tournent vers les assistant-e-s sociaux-ales scolaires.

Nous demandons donc un report de la date butoir de la campagne de bourses afin de garantir à tous-tes les élèves le bénéfice de ce droit en espérant que très rapidement des assistant-e-s sociaux-ales soient recruté-e-s sur les postes restés vacants.

La situation d’un service social de 150 assistant-e-s sociaux-ales scolaires, sur un territoire sous tensions sociales tel que la Seine-Saint-Denis, ne peut être laissée sans réponses donnant ainsi l’impression d’une absence de prise en compte des difficultés rencontrées parce ce service et les professionnel-le-s le composant.
Il est donc souhaitable que très rapidement des réponses concrètes et appropriées soient apportées.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez croire, Monsieur le directeur académique des services de l’éducation nationale , en notre attachement au service public de l’éducation.

Karine Riou
Pour la CGT Educ’action Créteil

Courrier au DASEN