Communiqués 1er degré Collège Lycées généraux et technologiques Non-titulaires Service santé-social : AS, infirmière Vie scolaire (AED, AP, CPE...) Voie professionnelle

 Répressions et violences policières : ça suffit !

 

Depuis plusieurs mois les personnels de l’Éducation nationale sont mobilisé·es contre le projet de Loi Blanquer et les réformes des lycées généraux, technologiques et de la voie professionnelle.

Alors que la mobilisation est installée et s’amplifie, le gouvernement joue la carte de la pression et de la répression pour étouffer un mouvement social. Cette répression à l’encontre des personnels et des usager·ères a tendance à prendre, depuis plusieurs semaines, une tournure des plus dramatiques et scandaleuses un peu partout sur le territoire.

Dernièrement, c’est à Nice et à Toulouse que se sont produits les événements les plus scandaleux. Après l’arrestation de deux camarades toulousains, le mardi 21 mai, c’est une dizaine de collègues et étudiant·es qui a été interpelée le jeudi 23 mai. À chaque fois, ces interventions arbitraires et violentes (coups de matraque, usage de gaz lacrymogènes…) de la part des forces de l’ordre sont intervenues alors que les manifestations se déroulaient dans une ambiance joyeuse et festive.

La CGT Éduc’action dénonce avec la plus grande fermeté la violence des forces de l’ordre qui agissent à la demande du pouvoir politique pour faire taire les légitimes revendications des personnels et plus largement de toute la communauté éducative contre des réformes qui visent à casser notre système éducatif.

La CGT Éduc’action, comme elle l’a fait à plusieurs reprises avec la CGT, exige l’arrêt de ces violences et de la répression, ainsi que le retour au droit pour les personnels comme pour tou·tes les citoyen·nes d’exprimer par tous les moyens leur revendications.

Nous exigeons le respect de notre droit d’expression et du droit à nous mobiliser pour exiger une société plus juste et plus égalitaire où l’on peut construire une École émancipatrice.

Montreuil, le 28 mai 2019

Répressions et violences policières : ça suffit !