Echo des bahuts

 Collège Neruda Pierreffitte : en grève !

 

REVENDICATIONS COLLÈGE PABLO NERUDA PIEREFFITTE

ETAT DES LIEUX :

-  Montée en puissance des incivilités et problèmes de violences à l’encontre du personnel du collège et entre les élèves.

-  Manque de moyens humains par rapport au nombre d’élèves et au public
-  27% de contractuels dans l’établissement (7,5% taux national)

-  42% de personnels nouveaux cette année dans l’établissement

-  Passage du collège en catégorie 4 sans nouveaux moyens humains
-  Manque de temps de formation des nouveaux collègues livrés à eux-mêmes devant un public parfois difficile, demande de formation par les professeurs REFUSÉS par manque de moyens.
-  Gestion de la vie scolaire (dysfonctionnement, perturbations graves, conflits, violence, harcèlement, racket…) techniquement impossible avec seulement deux CPE pour un établissement de catégorie 4 comptant 680 élèves.
-  Beaucoup de turn over forcé pour les AED : contrat précaire non renouvelable au delà de 6 ans. Personnels compétents forcés de partir et obligation de recruter de nouveaux AED sans formation
-  Analyse INSEE de la population Pierrefittoise :

Quelques chiffres : 38% de la population au seuil de pauvreté (28% pour le 93 !) / 60% desménages fiscaux non imposables/ 22,5% de chômeurs (19% dans le 93 et 14% national) / 30% d’enfants de 2 à 5 ans non scolarisés et 49% des habitants n’ont aucun diplôme plus élevé que le brevet.

-  Analyse des conditions d’encadrement de Pablo Neruda (Pierrefitte) par rapport aux REP

de la Seine Saint Denis :
Quelques chiffres : Parmi les 77 établissements REP de Seine Saint Denis, notre taux d’encadrementest parmi les plus faibles (56ème/77) soit 340élèves pour un-e CPE. À titre de comparaison le collège international de Noisy le Grand a un CPE pour 190 élèves.

REVENDICATIONS :

Poste de 3èmeCPE :Essentiel à la bonne gestion de la vie scolaire des élèves et d’une relationéducative plus apaisée avec les élèves et leur famille.

Demande statut REP + :

-  2h temps de concertation banalisées par semaine dans l’emploi du temps = aide gestion des élèves pour l’ensemble de l’équipe éducative et AED pour travailler efficacement ensemble. Mener à bien des projets éducatifs.

-  Taux d’encadrement plus élevé (AED, infirmière, APS…), possibilité d’avoir des professeurs supplémentaires dit professeurs référents qui apportent des moyens humains supplémentaires (cointerventon, liaison…), Possibilité 2 professeurs principaux par classe.
-  Possibilité d’intervention de psychologues qualifiés pour aider les enseignants à gérer la violence verbale ou physique à laquelle ils sont confrontés.

Lutte contre l’épuisement psychologique.
-  Situation actuelle du collège Pablo Neruda : 2 Professeurs français non remplacés pendant 1 mois et 1 mois et demi , professeur d’anglais pendant 2 mois et demi, 1 mois pour remplacer un professeur de mathématiques.

Davantage d’AED formés : Nombre d’encadrants insuffisant. Demande deformation par

EMS pour apprendre à gérer les conflits pour les AED.

Remplacement plus rapide des personnels absents :
-  Permet une continuité des apprentissages et éviter un décrochage scolaire pour nos élèves

-  Evite la surcharge des permanences, qui par manque de moyens humains et matériels sont difficiles à gérer au quotidien (voire ingérables).

Pas d’augmentation des effectifs :

-  Il avait été évoqué la création d’une huitième classe de 6ème, ce qui ferait augmenter considérablement les effectifs et dépasserait largement la capacité d’accueil de l’établissement.
Maintien du support CUI (Contrat Unique d’Insertion) :
-  Ce poste est dédié au traitement des absences et au lien avec les familles au quotidien.

-  La politique ministérielle actuelle supprime ces emplois aidés lorsqu’ils sont rattachés à la direction ou à la vie scolaire.