Communiqués Echo des bahuts Collège

 Grève au collège Clément de Dugny : Monsieur le Ministre, pour améliorer l’École vous n’avez pas notre confiance !

 

Après des mois de mobilisation et plusieurs sollicitations auprès de la DSDEN, le collège Jean-Baptiste Clément de Dugny (93) est ignoré. Les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail de tous les membres du collège sont alarmantes : classes surchargées, violences diverses, manque de surveillants, infrastructures vétustes, dégradation nette du lien enseignant-élèves...
Conscients que nous ne sommes pas un cas isolé et solidaires des établissements mobilisés de l’ensemble du département, nous demandons des moyens d’urgence pour la Seine-Saint-Denis.
A l’appel des parents d’élèves, plusieurs journées de mobilisation avec des collèges déserts ont eu lieu et furent une réussite. Le mouvement s’est amplifié avec la participation des parents d’élèves de toutes les écoles de Dugny ce jeudi 28 mars.
Les nombreuses mobilisations de ces derniers jours, sous différentes formes (grèves, réunions publiques, écoles désertes…) le montrent : la politique éducative du Ministre alimente la colère des personnels et une forme de défiance.

Nous voulons des moyens, pas des drapeaux !

Le projet de loi Blanquer dit « Pour une école de la confiance » est devenu à mesure de ses évolutions, un texte qui bouleverse le fonctionnement du système éducatif. Pire, il remet en cause le service public d’éducation nationale :
→ En rendant obligatoire la scolarisation dès 3 ans, le ministère fait en réalité un énorme cadeau à l’enseignement privé. Faute de pouvoir ouvrir des établissements ou des classes supplémentaires, les collectivités seront en effet amenées à financer les maternelles privées.
→ En fusionnant les écoles et les collèges, de nombreuses classes vont fermer, ce qui induira des classes encore plus surchargées.
→ En utilisant le principe du « devoir d’exemplarité », le ministère souhaite restreindre la liberté d’expression des personnels et museler une parole qui se libère.
→ En précarisant l’emploi par la suppression de postes et en ayant recours massivement à des contractuels, l’État participe à la dégradation du service public.

JEUDI 4 AVRIL
Grande journée de grève et de mobilisation nationale

- Rassemblement à 10h30, devant le parvis Édith Piaf (devant la salle Henri Salvador) à Dugny.
- Manifestation jusqu’à la place du marché au Bourget.
- Départ groupé pour rejoindre la manifestation parisienne.

Grève au collège Clément de Dugny : communiqué de presse