Instances : CTA, CTSD 93, CHSCT 93, CDEN 93 Voie professionnelle

 Liminaire CAPA d’installation des PLP

 

A l’ouverture de cette CAPA d’installation, la CGT Educ’action Créteil souhaite à l’ensemble des personnels de l’éducation nationale ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Nous souhaitons que cette année soit synonyme de solidarité, de mobilisation, en particulier contre la réforme de la voie professionnelle et de progrès social.
La campagne électorale a été marquée par de nombreux dysfonctionnements : difficulté à récupérer les notices de vote, perte d’un jour de vote, lenteur du serveur... La participation électorale est encore trop faible mais s’explique en grande partie par la complexité de la procédure de vote.
Depuis plusieurs semaines, plusieurs mouvements citoyens et professionnels de protestation contre la politique Macron apparaissent partout en France. Le champ de l’Éducation n’y échappe pas. Après le mouvement #PasdeVague, c’est un mouvement « Stylos Rouges » qui s’est constitué avant les vacances de fin d’année. La CGT Éduc’action soutient les revendications portées par ce mouvement qui rejoignent, pour la plupart, celles que nous portons depuis très longtemps.
En effet, la CGT se bat contre la future réforme des retraites et pour une hausse du salaire des personnels avec le dégel du point d’indice, le rattrapage des pertes subies depuis 2010 et une augmentation immédiate de 400€, la suppression du jour de carence. La fonction enseignante nécessite d’être réellement considérée. Cette considération passe entre autres par une augmentation des grilles indiciaires et une réduction du temps de travail.
La CGT revendique pour tous les personnels une augmentation immédiate de 400 euros soit 90 points d’indice afin de rétablir le pouvoir d’achat perdu ces dernières années.
Durant la campagne des élections professionnelles, la CGT Educ’action Créteil a défendu le programme d’une école émancipatrice pour la réussite de toutes et tous ; Défendre une école de la réussite, c’est bien entendu défendre les personnels et une vision progressiste des métiers de l’éducation. La CGT se bat au quotidien pour l’abrogation des contre-réformes Blanquer qui instaurent et pérennisent le tri et la sélection (du collège à l’enseignement supérieur), qui attaquent le collège unique et les voies de formation aux lycées et qui imposent aussi aux personnels une idéologie dangereuse pour l’École au détriment des libertés pédagogiques.

Nous continuons de nous opposer à la réforme Blanquer de la voie Pro et demandons toujours avec l’intersyndicale son retrait. Nous profitons de cette CAPA pour rappeler notre demande, suite au groupe de travail sur la carte des formations professionnelles du 18 décembre, d’organiser trois groupes de travail sur la voie professionnelle. En effet, alors que la réforme prévoit une réduction de la formation en Gestion Administration avec un plan social de 1500 suppressions de postes à l’horizon 2022, la mise en place de trois familles de métiers dès septembre 2019, le rectorat a présenté une carte aux organisations syndicales dans laquelle n’apparaissent pas les suppressions de divisions ni la mise en place des familles de métiers… Cette situation est inacceptable.

C’est pourquoi la CGT Educ’action et le SNUEP FSU ont demandé la tenue de trois groupes de travail rapidement sur trois sujets : L’évolution de l’offre de formation en Gestion Administration, en urgence avant le CTA du 17 janvier, la mise en place des familles de métiers, les moyens alloués au dispositif « classes » passerelles.

La CGT Educ’action défend au quotidien l’intérêt des professeur·es de lycées professionnels. En tant que 1re organisation syndicale des PLP dans l’académie de Créteil, la CGT veillera à ce que la mise en œuvre de la réforme se fasse dans la transparence et avec le moins de dégâts possibles.
La CGT continue de demander, avec le SNUEP FSU notamment, le retrait de la réforme Blanquer et un plan d’urgence pour la voie professionnelle et les PLP.