Documents CT sur les moyens Instances : CTA, CTSD 93, CHSCT 93, CDEN 93 Collège Lycées généraux et technologiques Vie scolaire (AED, AP, CPE...)

 Liminire CTSD 2nd degré - 25/06/2019

 

Monsieur le directeur académique, Mesdames, Messieurs

Ce comité se réunit une semaine après le premier jour du BAC. Journée de mobilisation pour les enseignants de Seine Saint Denis, contre la loi « Blanquer », la réforme du BAC et toutes les mesures visant à dégrader nos conditions de travail (Décret sur les HSA) et celles d’apprentissage des élèves (notamment l’augmentation du nombre moyen d’élèves par classe). Malgré une forte mobilisation en ce premier jour du BAC, le gouvernement reste fermé au dialogue et sourd aux revendications collectives des organisations de représentation du personnel enseignant. Après des mois de mobilisation dans l’éducation mais aussi dans nos hôpitaux, sur nos ronds-points, dans nos postes... le gouvernement poursuit la mise en place de réformes destructrices de nos acquis sociaux. Le projet de loi sur l’assurance chômage, la réforme des retraites et la loi sur la fonction publique mettent à mal des principes tels que la solidarité et l’équité ; si chers aux enseignant.es.

C’est pourquoi, nous ne cachons pas notre surprise, lorsque deux jours après cette forte mobilisation des enseignant.es le jour du BAC ; nous constatons dans vos propositions ; que les conditions d’étude et d’encadrement des élèves sont très en deçà des besoins nécessaires à la réussite et à la sécurité de nos élèves. Comme à chaque comité technique de Seine-Saint-Denis, la CGT Educ’action réclame un indispensable plan de rattrapage et de développement des services d’éducation. En effet, en 2019 ; pour 2039 collègien.ne.s de plus dans le 93, il y a 7,5 ETP supplémentaires (hors internat). C’est donc 1 poste d’AED créé pour 272 élèves !

Nous nous interrogeons également sur la disparité de ce taux d’encadrement entre les établissements. Alors que le taux d’encadrement dans les REP est d’environ 72 ; pourquoi certains collèges affichent des taux d’encadrement de 112,5 élèves pour un AED au collège Jean Renoir à Bondy, contre 44 à Pierre De Geyter à Saint-Denis ? D’autant plus que le taux d’encadrement de cet établissement classé REP est supérieur à la moyenne des collèges non classés établie à 102,75. Les violences réitérés dans de nombreux collèges du 93 doivent vous alerter sur l’encadrement des élèves afin de garantir plus de sécurité au sein de nos établissements. Par exemple le collège Elsa Triolet de Saint-Denis vient de subir une deuxième attaque sur un enseignant, deux mois après une première attaque alors même que l’équipe pédagogique se mobilise depuis des mois pour réclamer un 3ème poste de CPE et deux postes d’Assistant-e d’Éducation.

De plus, les nouveaux collèges n’auront aucun assistant pédagogique alors même qu’ils sont dans l’éducation prioritaire. D’ailleurs, aucun poste d’assistant pédagogique n’est créé. Le faible nombre d’ouvertures de classe est aussi révélateur de ce manque de moyens sur le département. A cela s’ajoute la non-inscription des UPE2A, SEGPA, ULIS dans leur classe d’intégration. Les seuils sont donc souvent dépassés. Pour la CGT éducation, la double inscription de ces élèves est la première condition indispensable.

Enfin nous réaffirmons nos droits constitutionnels de grève, de manifestation et notre droit à l’indignation en dehors de nos classes. La CGT Educ’Action s’oppose à toute forme d’intimidation à l’égard des personnels qui s’engagent pour l’avenir de leurs élèves et contre les dégradations de leurs conditions de travail. L’engagement dans la vie démocratique de notre pays n’est-elle pas une des valeurs à transmettre à nos élèves en éducation morale et civique ?

Liminaire CTSD 2nd degré