Guides et dossier Non-titulaires

 Voeux des non-titulaires pour la rentrée 2022 : la CGT vous explique tout !

 

Les vœux sont à faire sur le portail LILMAC du 7 mars 2022 au 20 mars 2022 inclus

Les connexions s’effectuent via les liens suivants au choix :
- Utilisateur : https://portail.ac-creteil.fr/lilmac/Lilmac
- Application CONCRET : https://externet.ac-creteil.fr

(Via l’application Concret, clique sur « gestion des personnels » puis clique « Concret » puis enfin clique sur « LILMAC »)

Il est recommandé de te connecter en utilisant exclusivement le navigateur Mozilla et de ne pas utiliser de caractères spéciaux ni de lettres accentuées dans ton mot de passe.

En cas de problème de connexion au serveur, tu dois solliciter le secrétariat de ton établissement pour envoi d’un ticket PASS auprès de la plateforme d’assistance informatique rectorale.

Pour les non titulaires contractuels en CDI, ils doivent impérativement émettre des vœux pour la rentrée 2022.
Pour les non titulaires contractuels en CDD, en poste au 8 mars 2022, ils peuvent également formuler des vœux.
Pour les non titulaires contractuels en CDD, non en poste au 8 mars 2022, ils ne peuvent pas formuler de vœux. En revanche, il est possible pour la ou le chef.fe d’établissement de notifier son avis via un formulaire papier (annexe 2 : Rapport de fin de suppléance).

Attention, dans ce cas précis, la ou le chef.fe d’établissement doit porter à ta connaissance son avis sur le rapport de fin de suppléance, document que tu dois impérativement signer.

Tous les agents en CDI, en CDD qui pourront participer à cette campagne et qui n’auront pas émis de préférence se verront attribuer un vœu « tout poste sur l’ensemble de l’académie ». Un accusé de réception leur sera émis et adressé dans leur établissement.

Circulaire voeux et affectations
Liste regroupements de communes
Annexe non-titulaires sans affectation

Pour une demande temps partiel à la rentrée 2022 :

La demande doit être adressée au plus tard avant le 31 mars 2022, via l’envoi d’un formulaire type (Circulaire temps partiel et document type pour demande ANNEXE 3), les modalités d’envoi sont stipulées sur ce même document.

Circulaire sur le temps partiel
Annexe temps partiel

Le calendrier de validation des vœux :

1-Du 28 mars au 10 avril 2021, les chef.fes d’établissement indiqueront leur avis sur la manière de servir.
La circulaire le stipule clairement : « Tout avis défavorable porté par le chef.fe d’établissement sur la reconduction d’un agent contractuel doit obligatoirement faire l’objet d’un entretien préalable avec l’intéressé.e, cet entretien devra donc, le cas échéant être mené avant le 8 avril 2022 »
Ne reste pas isolé.e, contact rapidement la section syndicale CGT Educ’Action de ton établissement ou la CGT Educ’Action de ton département d’affectation pour te faire accompagner : contact@cgteduccreteil.org

2- Du 12 avril au 8 mai 2022 consultation et validation des vœux et si l’avis défavorable du chef.fe d’établissement, contestation de l’avis.
En cas d’avis défavorable, il est crucial de nous contacter !
Un prochain communiqué de la CGT Educ’Action t’indiquera la procédure à suivre en cas d’avis défavorable !

3-Les résultats des vœux pourront être consultés à compter du 18 juillet 2022 à l’adresse suivante : utilisateur : https://portail.ac-creteil.fr/lilmac/Lilmac et application CONCRÉT : https://externet.ac-creteil.fr
Tu peux trouver également la circulaire 2022-021, ANNEXE 1 et ANNEXE 2 accompagnant la circulaire.

L’analyse de la CGT Educ’Action de Créteil

Certes, des améliorations sont à constater notamment la réapparition de règles d’affectations disparue depuis 2020 et la possibilité pour les agents non titulaires de consulter les avis du corps d’inspection montrant une certaine volonté de transparence.
De plus, la période renvoyant à la lecture et validation par les agents des accusés de réception des vœux a été rallongée d’une semaine permettant un délai de réflexion plus important quat à une éventuelle contestation d’avis défavorable de chef.fe d’établissement.

Ces quelques modifications sont le résultat de demande systématique de la part de la CGT Educ’Action lors de nos différentes rencontres avec les représentant.es du rectoratque soit en Commission Consultation Paritaire et en audience avec les chef.fes de division, de DPE2 et le Secrétaire générale du rectorat.

Maintenant, nous ne sommes pas crédules, il s’agit une nouvelle fois de modifications allant dans le bons sens mais reste comme à chaque fois lorsqu’il s’agit de gestion des agents non titulaires de l’académie de Créteil, des mesures à minima.
La réapparition stipule seulement deux règles de priorité d’affectation, les préconisations médicales et la continuité pédagogique alors qu’en 2019, il y avait 4 règles de priorité d’affectation et plutôt bien explicités. Ou sont passé les règles d’affectation renvoyant à l’ancienneté de l’agent ?

De plus, l’allongement de la période vœux renvoyant à la lecture et validation par les agents des accusés de réception des vœux n’est que seulement d’une semaine, il aurait été préférable d’allonger l’ensemble de la démarche à peine 2 semaines pour faire ses vœux et uniquement 4 semaines pour rédiger le cas échéant une contestation en cas d’avis défavorable.

Autre point, autre manque d’équité alors qu’il est possible systématiquement de réaliser un recours pour demander de revoir une décision prise à son encontre, pour un avis corps d’inspection, dans cette procédure il n’est possible de le faire. De qui se moque-t-on ?

Pour rappel, suite à des avis défavorables chef.fe d’établissement et corps d’inspection, le risque de non renouvellement est patent. De nombreux.ses collègues ne sont pas renouvelle.és plus d’une centaine chaque année.
Bref, vous l’avez compris, le rectorat prend des mesures à minima sans effet notable sur l’amélioration significative des conditions d’employabilité de son personnel contractuel.

Pour une académie championne de France pour l’emploi du nombre de non titulaires, elle devrait se montrer avant-gardiste avec une gestion digne et reconnaissante de son personnel contractuel.
La précarité n’est pas un métier, le rectorat ne l’entend pas de cette façon bien que son personnel contractuel n’ait pas démérité tant lors de la pandémie que de la flexibilité dont il a fait preuve.
Cette circulaire ne permet pas au regard de ses modalités une transparence et une équité dans le processus d’affectation, il est grand temps que le rectorat mette en place un système respectant l’équité pour tous.tes.

La CGT Educ’Action de Créteil revendique

La CGT Educ’Action n’est pas seulement une force d’opposition contrairement à ce que l’on voudrait faire croire, nous sommes aussi une force de proposition.
De solutions existent, la titularisation de tous.tes sans condition de concours et de nationalité, revendication historique portée par la CGT Educ’Action, apporterait une solution à la précarité dans notre ministère, élection venant les particpant.es devraient s’en inspirer !!

Toutefois, en attendant, il est indispensable de traiter le personnel précaire de l’académie de Créteil avec dignité et équité, la CGT Educ’Action revendique notamment dans le cadre du processus d’affectation :
-  Instauration d’une Commission Consultative Paritaire d’affectation avec mise en place d’un barème d’affectation claire combinant ancienneté générale et ancienneté dans le poste, barème commun à tous les agents en CDI ou en CDD, en l’absence de règle d’affectation.
-  l’arrêt immédiat et définitif des avis des chef.fes d’établissements accompagnant les vœux, mesure arbitraire, puisqu’elle peut conduire au non renouvellement des collègues en CDD. Il s’agit de former, d’accompagner et non pas sanctionner.
-  Des CDI pour les disciplines aux besoins pérennes
-  Des CDD de 3 ans minimum
-  L’examen en CCP de tous les non-renouvellements
-  Un recrutement de personnels administratifs pour le service de la DPE2

Enfin, la CGT Educ’Action de Créteil exige le réemploi de tous.tes avec des contrats à l’année sur zone départementale, les besoins sont perennes, chaque année le nombre de contractuel.les affecté.es augmentent de plus de 10%.
Sur notre académie, le personnel non titulaire occupe 20% des emplois dans les Etablissement Public Local d’Enseignement, sans cette main d’oeuvre flexible et précaire nos etablissements ne seraient plus en capacité de fonctionner.

La CGT Educ’Action de Créteil dénoncera et combattra tout manquement au cadre légal renvoyant à la gestion des non titulaires, nous serons présent.e.s pour assurer la défense des personnels précaires de l’académie.

La CGT Educ’Action de Créteil a accompagné des collègues non titulaires devant le tribunal administratif et nous avons obtenu gain de cause, nous continuerons à défendre les droits et à exiger un traitement digne et juste des non titulaires.
A travail égal, traitement égal !!